L’hommage de la France aux harkis

le 25 septembre est devenu depuis quelques années le jour où la France rend hommage aux forces supplétives de l’armée et reconnait ne pas avoir assumer toutes ses responsabilités comme Geneviève Darrieusseq , ministre déléguée à la mémoire et aux anciens combattants, le dit dans son allocution lue par Nathalie Nury, maire de Roquemaure :
« Notre pays a, depuis quelques années, par la voix de ses plus hauts représentants, reconnu la responsabilité des gouvernements d’alors dans la tragédie vécue par les harkis et leurs familles. (…) Oui, il y a cinquante-cinq ans, la France a tourné le dos à ceux qui avaient combattu pour elle, ceux qui lui avaient fait confiance, ceux qui l’avaient choisie et ceux qui l’avaient défendue. »
Cette journée est aussi un jour de souvenir et de reconstruction après une période douloureuse qui a clivé la nation :  » La France doit œuvrer à la réconciliation des mémoires de tous ses enfants, les réunir sans les confondre, les distinguer sans les opposer. Cela passe notamment par un examen sans concession du passé, jusque dans ses chapitres les plus sombres, et par une transmission objective de l’histoire et de la mémoire ».
Bien peu de personnes cependant se sont déplacées pour partager ce moment solennel.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s