Le nouveau SCOT du bassin de vie d’Avignon adopté avec réticence, la maire s’est abstenue

Le Schéma de Cohérence et d’Organisation Territoriale du bassin de vie d’Avignon, c’est l’outil qui régira le futur des quatre communautés de communes comprises dans ce bassin de vie, il a été revu et corrigé et est donc soumis à l’approbation, ou pas, de toutes les 34 communes.

C’est un énorme pavé de centaines et centaines de pages bien souvent écrites en jargon technocratique. Cette révision s’est faite avec la précédente majorité municipale et le rapporteur de dossier Luc Rousselot, adjoint à l’urbanisme, n’a eu que peu de temps pour en tirer les grandes lignes :

La croissance démographique a été légèrement revue à la hausse : elle doit être de 1% par an alors qu’elle avait été prévue entre 0.7 et 1%.

Les 15 ha supplémentaires de la zone de l’Aspre sont actés, et prévus pour des sites de logistique, alors que Luc Rousselot s’était opposé fermement durant l’ancienne mandature à l’extension de la zone pour des raisons écologiques.

Une nouvelle gare sera bien construite à Roquemaure pour un retour des trains de voyageurs rive droite.

Il s’est étonné de certaines orientations concernant le quartier de Truel : des terrains agricoles du début du chemin ont été « fléchés » c.à.d. prévus à terme, pour être urbanisés. Il a déclaré que la majorité souhaitait voter ce texte en dépit de « certaines incohérences que nous nous emploierons à faire modifier » et que la mairie « veillera à s’assurer que les habitants de Roquemaure soient prioritaires dans les offices de HLM inter communales »

Séphane Cardènes de la liste d’opposition Construisons l’avenir de Roquemaure a insisté sur certaines inadéquations entre le PLU (plan local d’urbanisme) et le SCOT. Il s’est inquiété de la mise en œuvre de la réhabilitation des logements du centre historique et a déclaré que sa liste voterait ce texte mais souhaitait qu’on y adjoigne des recommandations. Patrick Manetti de la liste AGIR était absent

Natahlie Nury, a rassuré le conseil en précisant que les élus suivraient de très prés les travaux du SCOT du bassin de vie, qu’elle laissait libre les membres du conseil de voter ce dossier mais que, choquée de découvrir que des terres de son époux avaient été « fléchées » à urbaniser sans concertation, elle ne voulait pas voter contre dans l’intérêt de Roquemaure mais s’abstiendrait, ce qu’elle a fait, le dossier est passé avec 6 Abstentions.

Enfin et avant de clore le conseil Nathalie Nury a tenu a saluer l’implication sans faille du personnel municipal alors qu’un des leurs avait été atteint du COVID-19.

Les lecteurs souhaitant en savoir plus sur le SCOT peuvent le découvrir ici :

Accueil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s