Municipales : dernier article

Pour terminer, nous avons posé quelques questions plus personnelles aux trois candidats. Dans ce dernier article vous trouverez leurs réponses.

Nathalie Nurry

Nathalie Nury, votre liste, comme toutes les listes, ne se réclame d’aucun mouvement politique. Vous venez du PS, ce n’est un secret pour personne, mais vous rassemblez des gens de sensibilités politiques extrêmement différentes. C’est un reproche que l’on vous fait, qu’avez-vous à répondre à cela ?

Pour moi ce n’est pas un reproche c’est une qualité. Alors déjà parce que je suis sortie de tout parti politique. Ça a été mon choix parce que j’ai eu beaucoup de mal en 2014 à supporter les désidératas du parti auquel j’appartenais, et j’ai préféré en sortir. Donc depuis 2014 je suis libre de toute appartenance politique. D’autre part, pour moi c’est non seulement une richesse dans les discussions, même si on ne parle jamais politique nationale. Et puis Roquemaure est comme ça aussi. Ma ville est comme ça. Nous avons des gens conservateurs, des gens d’extrême gauche et puis des gens qui sont ni à droite ni à gauche,  qui ne savent pas. J’en ai de ma liste qui m’ont dit quand je suis allés les chercher « Je ne sais pas si je suis de droite, de gauche, si on te le demande, dis que je suis au centre ». C’est à l’image de ma commune, vous avez des gens de tout bord. Et ils seront représentés par cette liste. Et ce sont des gens qui travaillent très bien ensemble. Ça m’enrichit moi, et je pense que la commune pourrait s’enrichir aussi du fait d’avoir ces gens. Parce que c’est une équipe soudée, motivée et qui bosse pour le village.

Vous êtes vice-présidente du département, Que comptez-vous faire si vous êtes élue, quitter ce mandat ou conjuguer les deux?

Déjà, je suis élue jusqu’en 2021, et j’y resterai jusqu’en mars 2021 c’est certain, parce qu’il y a des gens qui ont donné leurs voix pour que je prenne parti pour ce canton, que je l’enrichisse puisque nous sommes deux. On travaille en binôme, et j’irais jusqu’au bout de mon mandat. Est-ce que je me représenterai en 2021 si je suis maire ? Je ne sais pas. C’est mon équipe qui le décidera, pas moi. Ce sera le problème de l’équipe en place.

Stépahne Cardènes

Stéphane Cardènes beaucoup de roquemaurois se demandent pourquoi vous quittez la mairie de Lirac pour vous présenter ici ?

C’est simple j’y habite. J’ai vendu ma maison à Lirac et j’ai divorcé. Je suis venu m’installer ici avec ma compagne et nos quatre enfants. Il y avait aussi l’histoire de collège c’était plus facile pour nous. Et puis vous imaginez quatre enfants ils faut un certain nombre de chambres et il faut trouver la maison, on a cherché, le hasard a voulu que ce soit ici, je ne voulais pas être loin du collège pour mes filles. Voila, simplement parce que j’y habite aujourd’hui.

Une autre question qui pourrait peut être se poser pour vous. Pascale Bories sénatrice actuelle se présente à la mairie de Villeneuve-lez-Avignon et risque d’être élue. Vous pourriez  devenir sénateur à ce moment là quel mandat choisirez vous ?

Oh ça c’est pour moi de la politique fiction parce que là le sénat c’est une liste de 5 élus où j’étais le petit cinquième.

Mais justement tous les autres vont être occupés. Ils ont choisit d’être maire plutôt que sénateur donc la question se pose.

 Pour l’instant je suis assez basique tant que ce n’est pas réalisé, que ce n’est pas fait je n’y pense même pas. Je me concentre sur Roquemaure. Pour l’instant je ne sais pas si madame Bories va être élue, elle peut garder ce mandat de sénateur jusqu’à la fin si c’est son choix. Aujourd’hui elle est sénatrice c’est son choix, elle se présente c’est son choix aussi. Le jour où, peut être, ça viendra j’y réfléchirai et ce sera avec mon équipe. Mais pour l’instant j’ai encore quelques barrières à franchir avant d’y arriver.

Quelles sont actuellement vos fonctions au Grand Avignon ?

Pas au Grand Avignon, à la ville d’Avignon : je suis directeur de l’Habitat et du renouvellement urbain. Voilà c’est pour ça que le renouvellement urbain. Je connais bien et je dis qu’il ne faut pas surfer sur les peurs. Je serais le premier à ne pas faire du logement social et je sais comment ne pas en faire intelligemment en entente avec le préfet. Mais je ne suis pas là pour raconter des bêtises. Pour être élu je préfère dire la vérité.

 

André Heughe

André Heughe, beaucoup de roquemaurois se plaignent d’un manque de communication de la mairie actuelle, surtout à propos des grands enjeux, tels que le choix de communauté de communes. Certains parlent même d’un manque de démocratie.

La mairie ne communique pas assez, je suis d’accord avec vous. C’est un problème. C’est pour cela qu’on a prévu [dans la nouvelle liste] des gens qui sont très communicants. Nous on avait personne pour le faire, même si on avait l’Écho de la Pousterle. Je pense que ça va changer.

Comptez-vous associer les roquemaurois aux décisions importantes qui seront prises si vous refaites un mandat ?

Quand on fait une action, un projet quelconque, ça va plaire aux uns mais pas aux autres. Quand on fait des réunions de quartier, personne ne vient. Nous avons organisé des café-débats, il y n’y avait qu’une quinzaine de personnes et toujours les mêmes.

Avez-vous d’autres ambitions politiques que la mairie de Roquemaure ? Comptez-vous terminer ce mandat ?

Si je suis élu, je resterai six ans. Il y aura bien sûr le Grand Avignon, c’est une obligation pour n’importe quel maire. Je n’ai pas d’autres ambitions que d’être maire.

1 réflexion sur « Municipales : dernier article »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s