Éditorial

Il semblerait qu’à ce jour deux des trois listes se présentant, ou susceptible de se présenter, aux municipales, ne soit pas complètes. Certes ce n’est pas facile de réunir derrière soi vingt-neuf citoyens prêts à s’investir dans la gestion de la commune, mais disons le ce n’est une bonne nouvelle pour personne.

Le phénomène n’est pas propre à Roquemaure, de multiples voix dénoncent la fracture sociale, la perte de confiance envers les politiques, les difficultés du rôle du maire depuis la loi NOTRe qui le prive de nombreuses compétences, la France a deux vitesses.

Notre petite commune rurale pourrait être prise en exemple quant au malaise profond qui gagne la France. De nombreux roquemaurois se sont retrouvés dans la crise des gilets jaunes, physiquement au péage de l’autoroute ou en esprit, mais alors que paradoxalement le maire est encore le politique le plus aimé des français plus grand monde ne veut s’engager dans le combat municipal.

Cette méfiance envers les représentants du peuple est lourde de menace pour l’avenir aussi je souhaite sincèrement que de nombreux roquemaurois trouveront le courage de rejoindre une des listes afin que la démocratie puisse jouer à plein.

Wilfrid Lefebvre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s